A quoi sert la première échographie de grossesse ?

C’est parti pour neuf mois de grossesse, neuf mois pleins d’émotions, de fatigue et de visites chez votre gynécologue. Évidemment, le suivi de votre grossesse doit être à la hauteur de cet évènement grandiose.

Plusieurs analyses et examens seront demandés à la future maman pour le suivi de sa grossesse, cela permet au médecin traitant de suivre l’état de développement de l’embryon. Ce suivi a pour but d’assurer la santé de la maman et du bébé en même temps.

En plus des analyses demandées, la future maman aura minimum trois échographies à faire. Dans le reste de cet article, nous allons nous focaliser beaucoup plus sur la première échographie de grossesse.

Que faut-il savoir à propos de l’échographie en général ?

L’échographie est un examen utilisé dans le domaine médical (médecine humaine et animale). Elle est basée sur une technique d’ultrasons et a pour but de fournir des images claires de certaines cavités profondes et superficielles de l’organisme humain ou animal.

L’échographie entre dans l’examen de plusieurs maladies, mais aussi dans les examens de grossesse, d’ailleurs, c’est ce que nous allons voir en détails ci-dessous.

L’échographie et la grossesse

Plusieurs personnes pensent que l’échographie durant la grossesse est faite juste pour rassasier les besoins des parents impatients de voir le développement de leur bébé. Cependant l’utilité de l’échographie est beaucoup plus profonde que ça, cet examen permet au médecin de diagnostiquer certaines maladies précoces. L’échographie assure la surveillance du bon déroulement du processus de développement de l’embryon.

En temps normal, trois échographies (une échographie chaque trimestre) sont demandées par le médecin, ce qui permet de suivre efficacement le développement embryonnaire. Il faut savoir que l’échographie du premier trimestre dure en temps normal une trentaine de minute. C’est un examen couvert par la carte bleue et en général les prix ne dépassent pas les 100 €.

Il est à préciser qu’à ce stade-là le sexe du bébé n’est toujours pas connu, le gynécologue est dans l’impossibilité de certifier le sexe.

L’échographie du premier trimestre de grossesse

L’échographie du premier trimestre de grossesse est appelée aussi l’échographie de datation, car elle peut nous donner une idée sur la datation de grossesse. Généralement, l’échographie de datation est programmée entre la 11ᵉ et 13ᵉ semaine d’aménorrhée (environ le 3ᵉ mois de grossesse). Cette première échographie va permettre au médecin d’examiner plusieurs parties de l’embryon, à savoir :

  • la tête ;
  • le thorax ;
  • le ventre ;
  • les membres ;
  • les autres organes du corps.

Parmi les organes examinés, nous avons l’appareil cardiaque et plus exactement le cœur. À ce stade, on peut même entendre les battements de cœur du bébé. Il est donc très important pour le gynécologue d’examiner l’activité cardiaque du fœtus.

En plus de ces examens, le gynécologue prendra deux points supplémentaires en considération, que nous vous citons ci-dessous.

La longueur crânio-caudale

Le gynécologue, à travers l’échographe de datation, mesurera la longueur cranio-caudale. Cette mesure est la distance en centimètre entre le sommet de la tête de l’embryon et le bas des fesses. Cette longueur permettra au gynécologue de dater avec plus d’exactitude l’âge du bébé.

L’épaisseur de la nuque fœtale

Cette donnée est hyper importante pour le médecin afin qu’il puisse détecter une éventuelle anomalie qui peut atteindre le fœtus. L’épaisseur de la nuque fœtale ou la clarté nucale biologique doit être au-dessous de trois millimètres. Toute autre valeur supérieure à trois millimètres est considérée comme pathologique.

Qu’en est-il pour la maman ?

L’échographie du premier trimestre permet au médecin également de vérifier l’état de la maman, et ce, en commençant par l’examen des ovaires et l’utérus. Cela peut permettre au gynécologue de détecter des malformations ou des fibromes qui peuvent avoir un impact direct sur la santé de la maman, du bébé ainsi que de son développement biologique.

L’échographie : est-ce dangereux ?

Plusieurs personnes se demandent « est-ce que l’échographe peut avoir un impact négatif sur la santé du bébé ou de la maman ? ». La réponse est non, l’échographie n’a aucun effet sur la santé humaine. Bien au contraire, il est fortement recommandé de respecter les rendez-vous des trois échographies, pour s’assurer de la bonne santé du bébé et de la maman.

Un suivi tout au long de la grossesse est donc plus que nécessaire, vous vous retrouverez probablement à faire 2 autres échographies qui vous permettront de voir votre bébé évoluer.

Derniers articles

Comment améliorer sa mémoire après 50 ans ?

Les personnes âgées de plus de 50 ans qui...

Marcher au quotidien : un secret pour rester jeune et en bonne santé

Il existe un moyen surprenant de nous aider à...

Candaulisme : c’est quoi ce fantasme de plus en plus tendance ?

De nos jours, le candaulisme devient une pratique sexuelle...

Les 4 fruits à consommer au petit-déjeuner pour perdre du poids après 40 ans

Le processus de perte de poids peut devenir un...

Astuces bien-être

Anti-stress naturel puissant : 5 aliments à connaître

Dans un monde où la vie quotidienne est de...

Les bienfaits du yoga postnatal pour la maman et le bébé

Après l'accouchement, de nombreuses mamans cherchent des moyens pour...

Quel est le meilleur lubrifiant naturel ?

Dans le monde des lubrifiants, il existe une multitude...

Comment trouver un spécialiste de l’implant capillaire à Paris ?

Si vous souffrez de calvitie ou de perte de...

Huile de CBD pressée à froid : quel pourcentage choisir ?

Le Cannabidiol (CBD) est une molécule présente dans le...

La Montre Connectée Withings accompagne votre santé et votre bien-être

Les montres connectées sont devenues ces dernières années un outil incontournable pour les adeptes de nouvelles technologies et de santé. Si vous êtes à...

Ampoule de vitamine D en hiver : quels sont les bienfaits d’une cure ?

En hiver, le manque de soleil impacte grandement notre apport en vitamines, notamment la vitamine D. Étant donné qu'il est courant d'avoir une carence...

Augmentation des cas de pneumonie à mycoplasme chez les enfants en France : que faut-il savoir ?

La pneumonie à mycoplasme connaît une hausse significative chez les enfants en France, suscitant l'inquiétude des autorités sanitaires. Cette infection bactérienne peut entraîner diverses...